Les Bibliomaniaques anonymes
Je veux lire et m'en rendre ivre
ivre de livres.
"Je veux me noyer,
dans les mots oublier,
sur les phrases m'envoler,
me droguer aux métaphores
et planer encore.
Car je peux explorer sans bouger,
partir loin dans des trips incertains
un long voyage entre les pages
dont le tracé des lettres m'indique le chemin.
Je suis Bibliomaniaque, camée aux bouquins."

Les Bibliomaniaques anonymes

Pour toutes celles et ceux qui sont atteints de bibliodépendance... Et les autres, aussi!! N'hésitez pas à nous rejoindre on ne dévore que des bouquins par ici
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Nuit noire, étoiles mortes ; Stephen King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Màda
Rat de Bibliothèque
avatar
Messages : 150
Localisation : Utopie
Humeur : Bonne!
MessageSujet: Nuit noire, étoiles mortes ; Stephen King Jeu 15 Aoû - 21:14


4e de couverture :

Ne cherchez jamais à connaitre cet Autre qui sommeille en vous...

Dans la lignée de Différentes Saisons, un King démoniaque où les mariages se disloquent sous le poids de secrets plus noirs que les ténèbres, où l'avidité et la culpabilité distillent goutte à goutte leur venin, où la seule certitude est que le pire reste encore à venir.


"Quatre nouvelles puissantes et, chacune dans son genre, profondément dérangeantes." Neil Gaiman


Mon avis :

"Profondément dérangeantes" n'est pas le terme que j'aurais employé. Personnellement, ces nouvelles ne m'ont pas réellement dérangée, par contre, son style ainsi que les thèmes rendent mal à l'aise. Mais qu'est-ce que j'aime quand un livre me rend mal à l'aise! Quand ça arrive, je considère que c'est un très bon livre, qu'il a "accompli" sa mission. Certes, un bon livre n'a pas forcément pour but de mettre mal à l'aise ou de "retourner les boyaux" comme je dis habituellement mais quand ça me fait cet effet, je l'aimerais inconditionnellement.

Bien sûr, toutes les nouvelles ne m'ont pas fait le même effet, c'est pourquoi je ne peux pas faire de critique d'ensemble. Je vais donc découper ma critique en quatre parties concises !

• "1922" : Cette nouvelle est assez longue, avec malheureusement quelques longueurs par moments mais dans l'absolu c'est très prenant, le style est bon et rend vraiment mal à l'aise ( ce que j'aime, donc ). Il y a pas mal de descriptions horrifiques, qui sont très parlantes... On arrive très bien à se figurer l'état du corps, on va dire. ( Et après t'as du mal à t'endormir, j'ai eu la mauvaise idée de la lire à 23h... )

• "Grand chauffeur" : Ah celle-ci...ma préférée. Une merveille, c'est très poignant ! Aucunes longueurs, c'est très fluide, on arrive réellement à s'immerger dans la peau de l'héroïne même si c'est assez glauque du coup... D'ailleurs le début est vraiment glauque, on baigne dans une atmosphère de film d'horreur, on attend le gros rebondissement...et la suite ( après l'évènement ) est superbe ! Je m'attendais pas à une suite ni à une fin comme ça et je suis vraiment agréablement surprise, je trouve que c'est génial d'avoir fait ça.

• "Extension claire" : Celui qui m'a le moins plu, j'aime pas vraiment le caractère du héros. Sympathique quand même, mais assez triste je trouve... Ici, c'est "le malheur des uns fait le bonheur des autres" et personnellement je trouve ça assez dégueulasse... Le héros est quand même franchement dérangé et pervers. Par contre, bémol, la fin me laisse un goût d'inachevé.

• "Bon ménage" : J'ai eu du mal à accrocher, le début est un peu long, ça fait comme une grosse introduction qui s'éternise...Mais quand l'intrigue se révèle et l'action commence, ça change tout ! C'est devenu très intéressant, et touchant aussi. Comme la femme, on est tiraillé entre deux sentiments opposés, la situation est compliquée et prendre une décision s'avère très difficile...La fin est assez surprenante, différente de ce qui se dessinait, mais reste plaisante.


En bref, un recueil de nouvelles très sympathique et intéressant, et le postface de Stephen King à la fin est vraiment très très intéressant à lire !! Autant qu'une nouvelle (;


____________________________

"Je ne peux pas me passer de sexe. J’adore ça. Ceux qui ne m’aiment pas ou que j’ai plaqués me traitent de salope. D’autres, plus polis mais tout aussi frustrés, de nympho. Tous me désirent." - Anna Galore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nuit noire, étoiles mortes ; Stephen King

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [King, Stephen] Nuit noire, étoiles mortes
» Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes
» Stephen King - Nuit noire, étoiles mortes
» Cujo - Stephen King (1981)
» DANSE MACABRE de Stephen King

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Bibliomaniaques anonymes :: Bibliothèque :: M/N/O/P-